Le maillage interne

10 mars 2015

maillage interneComme nous l’avons déjà vu, les robots des moteurs de recherche utilisent les liens pour naviguer entre vos pages, à la manière d’un internaute. Il est donc très important de permettre aux moteurs de trouver facilement les pages importantes d’un site, à savoir, les pages de conversion (par exemple vos pages produits si vous êtes un e-commerçant). Ce travail de présentation des bonnes pages aux robots, c’est ce qu’on appelle le maillage interne.

Le maillage interne découle de deux facteurs principaux :

  • L’arborescence du site (où se situent les pages les unes par rapport aux autres)
  • Les ancres utilisées pour les liens

Voyons ces deux points plus en détails.

Réfléchir à son arborescence

Arborescence

Un exemple d’Arborescence

L’arborescence ou la strucuture d’un site, c’est la façon dont vos catégories vont s’agencer et les relations de dépendance entre vos pages. On parle alors de pages parent pour une page catégorie, puis de page enfant pour une page dépendante de la page parent.

De l’arborescence va totalement découler le maillage des pages les unes avec les autres. Plus une page sera proche de l’accueil en terme d’arborescence, plus elle aura de l’importance et du poids.

Augmenter la proximité d’une page avec l’accueil permet d’accélérer son indexation par les moteurs de recherche. Il faut donc dès la création d’un site, réfléchir très sérieusement à son arborescence, à son menu et sa catégorisation. Dans le même temps, il faut aussi mettre en retrait vos pages moins importantes.

L’optimisation des ancres de liens

Un autre facteur important pour le maillage interne est l’ancre utilisée pour chaque lien. Qu’est ce qu’une ancre ? C’est tout simplement ceci : Définition Maillage Interne. Ici nous avons un lien avec l’ancre « Définition maillage interne ». Ces mots utilisés pour faire vos liens sont essentiels au maillage interne car ils indiquent aux moteurs de quoi va parler la page vers laquelle ils se rendent.

Le fil d’Ariane

Fil d'ArianeLa présence d’un fil d’Ariane est aussi recommandée. Cela permet aux internautes de se repérer sur un site. Mais grâce à la structure du fil d’Ariane, un moteur peut aisément reconstituer l’arborescence qui mène à la page qu’il crawle.

Très utile pour répartir correctement que le poids – dont nous parlions plus tôt – entre les pages enfants et les pages parents.

Sachez cependant qu’un fil d’Ariane ça s’optimise et qu’il y a d’autres notions à prendre en compte.

Optimiser ses URL

L’optimisation de vos URL a également son importance. L’URL, même si elle ne joue qu’un rôle mineur dans les facteurs de positionnement, fait partie des premières informations que les moteurs vont avoir au sujet d’une page. Il est dommage de la négliger.

  1. N’utilisez pas des URL trop longues (il n’y a pas de règle absolue, mais cela permettra un meilleur partage de vos contenus).
  2. Évitez si possible les caractères spéciaux dans vos URL ( , ; / : ! _ | pour ne citer que ceux là) car ils ont tendance à être mal interprétés par les moteurs.
  3. Enfin, pensez à utiliser des mots clefs. Cela permet de favoriser votre maillage interne, mais également externe, quand votre URL sera partagée sur d’autres sites. Il vaut mieux des url de ce type : www.monsite.com/mon-url/ que de ce type : www.monsite.com/1da-59a9j_op089/

Enfin, allez y mollo !

robinet et verres

Votre page d’accueil est un robinet. Vos pages annexes sont des verres.

Évitez d’utiliser trop de liens sur vos pages. Généralement, on considère qu’il y a trop de liens au-delà de 100 liens par page (menu y compris).

Pour schématiser, considérons votre page d’accueil comme un robinet géant et vos pages de premier niveau (directement liées à l’accueil) comme des verres d’eau.

  • Si vous avez raisonnablement peu de liens, vos verres seront tous bien remplis.
  • A l’inverse, si vous en avez trop, ils ne contiendront que quelques gouttes chacun.

Sachant que le même principe est ensuite utilisé pour répartir le poids de vos pages de 1er niveau vers vos pages de 2e niveau et ainsi de suite, on comprend l’importance de ne pas avoir un nombre top élevé de liens sur chaque page. Autrement vos pages les plus lointaines dans l’arborescence ont peu de chances d’obtenir du poids via le maillage interne.

Les 10 questions à se poser pour optimiser son maillage interne

  1. Quelles sont mes pages importantes ?
  2. Sont-elles accessibles facilement depuis la page d’accueil ?
  3. Mes URL sont-elles courtes ?
  4. Mes URL sont-elles explicites ?
  5. Mes ancres sont-elles optimisées (contiennent-elles des mots clefs) ?
  6. Mon site est-il bien catégorisé ?
  7. Mon arborescence est-elle intuitive ? Ni trop ouverte, ni trop fermée ?
  8. Mon fil d’Ariane est il présent sur mes pages ?
  9. Mon nombre de liens sur chaque page est-il suffisamment bas (moins de 100) ?
  10. Mon menu principal est-il optimisé (ancres, nombre de liens, catégorisation) ?