La sémantique en SEO

26 octobre 2015

En référencement naturel, il faut bien avoir en tête l’aspect sémantique de son site Web puisque ce sont les mots cle

Les mots clefs

Le départ de votre travail sémantique doit démarrer à partir des mots clefs, à savoir, les requêtes que vont taper vos internautes pour vous trouver. La première étape est donc de déterminer une liste d’expressions clefs sur lesquels vous souhaitez référencer vos pages (remarquez l’emploi du terme « expression clef » qui est important).

A chaque page son mot clef. A chaque mot clef sa page. Une fois cette liste établie, il faut alors essayer de penser aux contenus qui vont correspondre à ces mots clefs.

Les contenus

Ce qu’on appelle « contenus » ou « contenus sémantiques », c’est tout ce que peut voir l’internaute sur votre site. Le texte de la page, son titre, ses images, ses vidéos… Le contenu doit être rédigé avant tout pour l’internaute, mais également sans perdre de vue notre objectif de référencement. L’intégration de mots clefs à dans les contenus doit certes être réalisé, mais avec tact et naturel.

  • Imaginez une page qui voudrait se positionner sur un mot clef mais qui n’en parlerait jamais …
  • Imaginez maintenant la même page avec une répétition du mot clef à chaque phrase …

Vous avez une bonne idée des deux extrêmes à ne pas suivre. L’intégration des mots clefs au sein des contenus doit être faite mais naturellement.

La pertinence

C’est une question souvent posée. Qu’est ce qui fait qu’une page est plus pertinente qu’une autre sur une question donnée.

La pertinence d’une page est calculée avec de nombreux facteurs, mais le plus important est : est ce que la page répond réellement à la requête de l’internaute. En terme de sémantique cela va donc dépendre de votre précision par rapport à la question posée. Mais également de la réaction de l’internaute. Un internaute qui retourne sur Google après avoir visité une page renvoie un signal fort : le site n’a pas répondu à ma question, je vais continuer ma recherche.  C’est ce que l’on appelle le rebond.

Facteur léger, mais sur des sites à fort trafic et donc à fort rebond possible, cette question est primordiale.